Logo

Histoire géo

Des ressources & idées pour enseigner au collège et au lycée

Une question ? Une idée ? Écrivez-nous !

< Revenir aux chroniques
À visiter

Exposition – Les plans-reliefs

Exposition – Les plans-reliefs
Opération Citadelle

Après de longs mois de restauration, le Palais des Beaux-Arts de Lille présente de nouveau dans ses sous-sols un véritable trésor historique : les plans-reliefs d’une quinzaine de villes du Nord de la France, de Belgique ou des Pays-Bas. 400 m2 de maquettes incroyablement détaillées qui offrent une spectaculaire vision des villes du Nord à l’époque moderne.

 

Réalisés pour la plupart aux XVIIe et XVIIIe siècles, ces plans-reliefs sont d'abord des objets de prestige destinés à matérialiser le pouvoir royal. Exposés à la Cour, ils témoignent de la domination exercée par le souverain sur des villes parfois fraîchement conquises.

 

Mais ce sont aussi des objets stratégiques puisqu’ils servent à étudier les fortifications des villes pour les défendre, les prendre ou les reprendre selon les aléas de la guerre. D’ailleurs, leur taille était déterminée par la portée des canons, ce qui explique les nombreuses tables montrant la campagne environnante. Ces reliefs constituent de véritables reconnaissances aériennes du XVIIe siècle, en somme…

 

Enfin, ce sont de magnifiques objets esthétiques dans la contemplation desquels le visiteur pourra s’abîmer en étudiant le bâti des villes du Nord au XVIIe-XVIIIe siècle ou l’extraordinaire dessin des fortifications du génialissime Vauban. Pas une brique, pas une tuile, pas un pavé, pas un bastion, pas une courtine ne manque à la fidèle reproduction des lieux. Ces merveilles réalisées en bois, en papier, en fil de soie, peintes et ornées de sable pour les rendre plus réalistes, sont magnifiées par la restauration. Arbres et champs ont en effet retrouvé leur vert prairie, l’eau des canaux semble plus limpide tandis que les murs des villes ont recouvré leur teinte rouge brique si caractéristique.
Star de la présentation, le plan-relief de Lille, rescapé des vicissitudes de l’histoire, puisqu’il fut « capturé » par les Prussiens en 1815 et emmené à Berlin pour y être exposé à l’arsenal. Sévèrement abîmé lors de la Seconde Guerre mondiale, le cœur de la ville est cependant rapatrié en 1948, amputé des tables figurant les campagnes avoisinantes, qui ne survécurent pas aux bombes alliées et aux obus soviétiques. Grâce à des écrans tactiles, le visiteur peut zoomer sur 70 points d’intérêt pour les observer en détail, de la Grand’Place à l’Hospice Comtesse en passant par… la maison de l’ingénieur responsable du plan-relief.

 

La visite des plans-reliefs de la « ceinture de fer » conservés à Lille constitue une superbe illustration du règne de Louis XIV dans les programmes de collège ou du chapitre des nouveaux programmes de 2de sur l’affirmation de l’État dans le royaume de France.
 

Informations
  • Palais des Beaux-Arts, Lille
  • Depuis le 16 mars 2019
Share